soutien NAZCA

Evénements, annonces, etc.
Avatar de l’utilisateur
François Mistral
Messages : 358
Inscription : 10 mai 2009, 12:30
Localisation : saint andre de cubzac

soutien NAZCA

Message par François Mistral » 24 avr. 2012, 11:46

NAZCA, qui dans la civilisation pré-incaïque, signifiait "fleur des berges de la riviére de Morlaix" :hehe: :hehe: :hehe:
La photo est magnifique... mais si ta fierté en prend un coup, saches que tu n'es pas le seul a qui ce genre d'aventure arrive. J'ai fait la même chose sur un banc de sable avant port Camargue, mais moi pas de marée mais les services de la SNSM...
Plus de peur que de mal, nos bateaux sont des coffres forts... Tu ne verra plus les piquets rouges de la même manière.... Bonne navigation.
François

Avatar de l’utilisateur
arthur
Membre
Membre
Messages : 25
Inscription : 23 janv. 2011, 17:46
Localisation : Morlaix
Contact :

Re: soutien NAZCA

Message par arthur » 24 avr. 2012, 12:53

Merci François pour ton soutien!
Le bateau n'a pas souffert quoique le moteur depuis fume et ne rend pas autant d'eau qu'avant. Je suis en cours de vérification du circuit d'eau et attend une turbine et une courroie de pompe à eau, après je verrai du côté du collecteur comme me l'a suggéré Bruno sur le forum.
On s'en est sorti tout seul, comme des grands de ce mauvais pas. Faut dire qu'on a eu le temps de réfléchir, échoué à PM +1/4 d'heure par très fort coeff, ça fait plus de 11h30 d'échouage avant que la prochaine marée nous remette en eau, par chance le coeff était le même 114, sinon on était obligé d'attendre une marée de coefficient similaire soit 11 mois! Ca motive pour la réflexion.
Echoué à 7h30, à 8h j'appelle le CROSS Corsen, sur le canal 16, pour savoir quelle conduite adopter. Ils m'ont répondu aussitôt, ont téléphoné à la SNSM, aux pompiers, qui tous les deux m'ont rappellé sur mon portable. Très efficace, mais la SNSM et sa vedette n'avait pas assez d'eau à marée haute, restait les pompiers avec un Zodiac et un 50 chevaux.
Une fois l'eau retirée, à PM +2, on a vu que l'on était dans un trou de souris et que notre officier de marine myope, barreur, avait fait fort, très fort le gars! Les voitures le long de la rivière ralentissaient, voire s'arrêtaient pour prendre des photos (celle qui nous montre en si mauvaise posture est l'oeuvre d'un automobiliste averti qui l'a adressée au journal local, (Le Télégramme de Brest) et le lendemain tout Morlaix savait que des soit-disant marins ne connaissaient rien au balisage.
Le soir de ce jour a été épique, une vingtaine de voitures attendaient le long des rives le moment où ces marins d'eau saumâtre allaient s'extirper de leur tranchée. Ils n'ont pas été déçu!, L'ancre avant a décroché dans la vase et il afallu la remettre à deux reprises dans le lit de la rivière pour nous haler dessus, en annexe avec 2 noeuds de courant c'était difficile.
Quand à 19h, on s'est remis à flotter, et que l'on a commencé à tirer sur les chaines et les bouts, on s'est dit que l'on aurait mieux fait de demander aux pompiers de venir nous assister (153€ juste pour venir, plus l'intervention ça dissuade un peu) et finalement malgré le courant et le vent qui nous maintenaient sur l'autre bord du trou de souris on a réussi avec la force et l'énergie du désespoir à rejoindre le lit de la rivière. Ouf!! la croisière pascale pouvait commencer.
très cordialement
Arthur de Morlaix
(Nazca)

Avatar de l’utilisateur
laurent blaisot
Messages : 17
Inscription : 11 mars 2012, 21:26

Re: soutien NAZCA

Message par laurent blaisot » 24 avr. 2012, 14:51

Rassures toi tu n'es pas le seul à vivre de telles aventures. :naah: Lors de l'achat de mon GIB SEA 80+, tirant d'eau 1.55 m, 25 nds de vent,
marée de 94,jour de ma première sortie, étant seul à bord de mon nouveau frêle esquif, j'ai voulu me faire seconder par un collègue, par excès de prudence.
Après s'être déhaler du ponton sur la DIVES nous avons fait 350 mètres environ. Pendant que j'étais à genoux face à l'étai pour
endrailler le solent dans le tuff-luff, nous nous sommes plantés et envasés dans le premier tournant de la DIVES. Pas de casse mais une grosse honte. :nono:
car pour atteindre la berge à cet endroit il fallait ou le vouloir expressément ou passer au travers d'une dizaine de bateaux à l'évitage. :|
Quand il a fallut demander au passeur grace à la navette de bien vouloir nous sortir de ce guêpier la marée était en milieu de descente, le courant en plein et le niveau
d'eau 20 cm en dessous de la ligne de flottaison, pour le coup le hors bord était incapable de nous en sortir puisque
l'hélice en l'air était lasse, c'est là qu'est l'os. Mon équipier qui faisait de la voile depuis 25 à 30 ans s'était tout bonnement endormi à la barre. :f)
le confort peut nuire dans certains cas. :(
Pendant plus d'un an des collègues pas sympas se sont foutus de moi prétextant que le seul maître à bord c'était moi, donc responsable. :nonon:
Et ils avaient raison, sauf qu'ils n'avaient pas prévus qu'à leur tour un problème similaire risquai de leur arriver ou pire. En mer comme ailleurs il n'y a pas de surhomme. :i)
Une fois réglés tes problèmes de pompe et de refroidissement je te souhaite un bon vent. :o)
Je ne peux t'aider car je suis gâté par APLUS III qui est équipé d'un RC 16 à emmerdements permanents lui aussi. :faché:
vive le vent, les courants d'air et la voile ! :h)

Laurent

Ni noir ni blanc surtout pas gris et encore moins tiède.

Répondre

Revenir vers « La vie quotidienne de l'association »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités