Identification

 
Home Techniques Des Alidades

Traduction



Identification



Des Alidades PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 21 Mai 2004 02:00
Des Alidades.
par François (FACABEA) - 21.05.2004

Des "alidades"... à quoi ça sert ?
A prévoir quel cap pourra faire le bateau sur le bord opposé
et à la meme allure sur un plan d'eau disposant d'amers.

Un truc de régatier ?
Oui, mais pas seulement.
Il peut etre bien utile en croisière d'avoir rapidement une idée la plus précise possible du cap que l'on fera en virant de bord. Ne serait-ce que pour s'assurer de passer un cailloux, une bouée ...!

Dans l'exemple ci-contre, j'ai choisi d'utiliser le panneau coulissant de la descente pour tracer des repères d'alidades pour le près ; l'allure la plus ressérée du vent, donc celle qui nécessite le meilleur potentiel d'anticipation.
A noter que si l'envie vous en prend, vous pourrez tracer des alidades pour toutes les allures, toutes les combinaisons de voiles et les catégories significatives de vent ... Mais attention, on a vite fait de s'y perdre. Ce n'est pas pour rien que dans le milieu de la régate on parle de "pattes d'araignée" !...

Pourquoi utiliser le panneau de descente ?
Parce qu'il est bien visible du cockpit et du poste de barre ; que le bord arrière du capot forme un angle droit (90°) avec l'axe longitudinal du bateau ; qu'il est large et permet de pratiquer de longues marques qui faciliteront la lecture ; qu'il est enfin placé au milieu du bateau, ce qui favorise la mise en place de l'astuce que vous retrouverez au point 8.

Et puis en régate, si vous voulez cacher vos alidades à vos adversaires, ... ouvrez votre panneau !!! Détaillons maintenant les différentes phases de réalisations de l'animation ci-dessus :

1.Commencez par tracer une ligne dans l'axe longitudinal du bateau.
Pour ce faire, un conseil : Utilisez une bande d'adhésif de couleur neutre (noir). Cet axe représente la direction du bateau sur son cap "en route". Il n'est donc soumis à aucune condition météorologique et cette opération peut etre réalisée au port.

2.En mer, relevez le cap compas de votre allure sur un bord.
Dans l'animation, le bateau est babord amure et navigue cap au nord (000°).
Pour relever le cap, il suffit de relever les données des instruments de bord ou, mieux encore, de placer un compas de relèvement à l'extrémité arrière de la ligne tracée sur le panneau de descente et de relever ... le mât ! Mais attention : Avant de relever ce premier cap, faites en sorte que le bateau soit bien réglé au plus près du vent, stable et équilibré, au mieux de ses capacités de tenue de vitesse,... dans un vent régulier représentant le plus possible les conditions habituelles du secteur ou celles dans lesquelles vous naviguez en général.

3.Virez de bord et renouvelez l'opération sur l'autre bord.
Dans l'animation, notre First 30 a viré pour etre maintenant tribord amure. Réglé de la meme manière que sur le bord précédent, au plus près du vent, il navigue au 296°.

4.Calculez votre angle de remontée au vent.
Le calcul est très simple. Déterminez par une soustraction l'angle mort à l'intérieur duquel votre bateau perd de sa vitesse, puis divisez la valeur par deux : vous obtenez l'angle optimum de remontée au vent de votre beau bateau.
Dans l'exemple, 360 - 296 = 64°, correspondant à l'angle mort, puis 64 / 2 = 32° de remontée au vent ... une valeur correcte pour un First 30 !

A noter que cet angle reflète l'angle de remontée de votre bateau par rapport au "vent apparent" et non par rapport au vent réel. Pour ma part, je note régulièrement que le First remonte d'autant mieux au vent que la pression est forte ; d'ou l'intéret que l'on peut trouver, soit à multiplier les repères, soit à prendre une valeur moyenne (voir minimale) pour les repères visuels d'alidades.

Une fois les deux relèvement soigneusement notés et le calcul fait, vous pouvez terminer tranquillement votre navigation, la suite des opérations se passera au port.

5.Une fois rentré, tracez un demi-cercle "rapporteur" sur le panneau coulissant du roof.
Pas de commentaires à faire, si ce n'est que plus le rapporteur sera large (cf. l'animation), plus précis sera le tracé des repères d'alidades. A moins que vous ne souhaitiez conserver le rapporteur pour tracer d'autres alidades (**), utilisez un crayon à mine sans trop appuyer sur le gelcoat, de manière à pouvoir le nettoyer facilement par la suite.

A noter que pour éviter de tracer au crayon sur le gelcoat, vous pouvez également réaliser un rapporteur de carton à la dimension du panneau de descente. ** : Dans notre exemple, l'axe transversal (90°) complémentaire à celui tracé au point n°1 est représenté par le coté arrière du panneau de descente. Si vous souhaitez réaliser des alidades de portant, il vous faudra bien sur tracer cet axe plus en avant sur le panneau coulissant ... ce qui réduira la longueur de lecture de l'ensemble des repères,... mais c'est vous qui voyez !

6.Tracez vos repères d'alidades babord et tribord.
Repérez la valeur de remontée au vent déduite de vos relevés sur votre rapporteur (cf. exemple 64°), marquez le capot et collez une bande collante de chaque bord. Elles partiront évidemment toutes les deux de l'extrémité arrière de la ligne d'axe du bateau. Pour mémoire, il n'est pas nécessaire de marquer les 32° car cela correspondrait à visualiser d'ou vient le vent ... ce qui n'intéresse pas grand monde (et au pire, en levant le nez, la girouette le dira très bien !).

Un conseil :  Malgré la précision de vos relevés, n'hésitez pas à prendre "un peu de gras" (à la baisse) pour déterminer le point de visée. On sait en effet qu'un bateau n'est régulièrement pas aussi performant sur un bord que sur l'autre, ceci du fait, par exemple, de la répartition inégale des poids à bord. Le tracé d'alidades servant principalement de repères visuels "à ne pas dépasser", marquer 65° à ne pas dépasser  vous évitera de rester en decà des 32° sous lesquels vous savez maintenant ne pas etre performant !... Il sera toujours temps de lofer par la suite !

7.Retirez les marques de votre rapporteur.

Ce petit conseil pour les régatiers :
Au port, des alidades aveugles seront moins "parlantes" pour vos concurrents !... :o)

8.Etirez votre ligne de visée au maximum.

On l'a déjà dit : Plus la ligne de visée est longue, meilleure sera la précision du repère et du "Top" à virer.
Toujours au port, prolongez jusqu'aux filières la ligne tracée sur le capot de descente avec une règle (ou bien avec la gaffe ...!?) et marquez la filière avec de la bande adhésive bien serrée sur le monotoron. Une fois en mer, en alignant l'arrière de la ligne d'axe du bateau avec ce repère de filière, vous repèrerez encore mieux l'amer à viser avant de virer !

Méfiance tout de meme aux équipiers qui, ne sachant pas toujours trop quoi faire à la contre-gîte, pourraient retirer ou déplacer ces petits repères bien utiles ! Voilà pour les alidades ... amusez vous bien et envoyez des photos !
Mise à jour le Mercredi, 01 Août 2007 12:10
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace