Identification

 
Home Nouvelles Marseille 2007

Traduction



Identification



Marseille 2007 PDF Imprimer Envoyer
Dernières news
Écrit par Pierre - KOANTIC   
Mercredi, 19 Septembre 2007 19:40
Fanion référencé Après le vrai-faux compte rendu Ok (merci Pierre). Voici le vrai-vrai compte rendu Sourire (re-merci Pierre)

Bonne lecture 

16 juillet. Les coups de téléphone se font plus nombreux. KOANTIC est à Port-Vendres de retour d‘expédition (voir les photos sur votre site adoré). La veille, on s'est pris un gros baston de S SE devant Béar. Un surf relevé à 10 nœuds, des grandes claques dans le génois : ça rode la mâture !

Sortie du port deux ris et l'inter : ça chauffe ! Quinze minutes plus tard : pétole ! Ah! Que c'est beau la méditerranée ! Vozotres vous avez la marée, ben nous on a le robinet à vent, c'est une tradition. ça sera moteur, puis spi, puis génois, puis un ris, puis moteur, puis génois. On se perd dans le petit port très typique de Cap d'Agde. On a la place 2013 : fastoche ! . C'est le moment choisi par Olivier pour avoir des nouvelles de la flotille...

Tout va bien : ASE et TARANIS sont dans les starting-blocs, TAFOLPA cherche une anémone vers les calanques, PELOUS se chauffe les baskets à Caveirac mais ne va pas tarder, RAYON VERT a confirmé, il en manque encore deux et on aura le plein. Olivier sent déjà un grand cru 2007 !

Nuit bercé par la fête foraine, les effluves de chichis-merguez et les loubards qui font les cons dans les chiottes : ça a une autre gueule que les galette-biniou-chant de marine à voile ! Mauvaises nouvelles de TAFOLPA qui a des ennuis de moteur et qui parle soit de vendre, soit de se saborder au large de l'Argentine, soit de rechercher un sous-marin russe en mer de Behring pour un abordage définitif.

Le grand jour approche...

17 juillet. Brise Nanni fidèle au poste jusqu'à Beauduc, puis baston, puis rien du tout, puis... La Méditerrannée quoi ! On croise TAFOLPA qui rentre pour oublier le bateau définitivement et se consacrer à l'histoire du gruyère de Gengis khan à nos jours. Arrivée à Fos : home, sweet home ! On embarque les souvenirs Bénéteau qui nous restent du trentenaire.

18 juillet. Magnifique descente du golfe de Fos sous spi à au moins... chais pas moi, 1 nœud ? L'équipage se fout du barreur qui s'obstine alors que sous le capot, y a quinze chevaux qui piaffent déjà. Bon, allez, on arrive au Frioul au moteur.

ASE est en route en solo, il doit rejoindre TARANIS. Olivier me rassure : il a acheté à boire et à manger. GHIBLI flotte encore mais tout juste. Mauvaise nouvelle : LITTLE WIND a fait un bout de route avec GHIBLI puis demi-tour pour un problème de santé. On se retrouvera donc à six ou sept.

19 juillet. Rien ! On fait rien ! Paradoxe, à expliquer aux actifs : pendant les vacances on fait rien, et dans cet ensemble vide, y a des moments ou on fait plus que rien... Un joli first jaune rentre au port : c'est MARITEO ! Ghibli a contacté Rayon Vert qui contacte KOANTIC : il est au port au quai... en face ! Allez, pastis pour tout le monde ! TARANIS et ASE sont en route.

20 juillet. RAYON VERT et votre serviteur partent à la rencontre de GHIBLI. Bonne brise, plein de marseillais à la voile, plein de marseillais à la pêche, plein de marseillais qui plongent, plein de marseillais qui font broum-broum, et plein de cars-ferries qui traversent tout ça. Retrouvailles avec GHIBLI vers Riou puis retour au vieux port. Le papa de Catherine est à la barre, de loin il a l'air aux anges. Bon accueil du CNTL (Cercle Nautique et Touristique du Lacydon, bande d'ignorants !). On a tout le ponton d'accueil pour nous, Olivier est très efficace pour parlementer avec le gardien « qui savait pas » et les bateaux de passage « qui peuvent pas rester parce que il y a une régate, monsieur ». Le ponton se remplit de sept First 30. Beau papa est vraiment aux anges !

Olivier trouve une planche qui posée sur un empilement de bouées couronnes fera une magnifique table. Cette utilisation de la bouée couronne est à porter sur le catalogue Plastimo. Tchache, retchache, pastis et repastis, visites des bateaux, bises aux dames, programme du lendemain et dodo !

21 Juillet. Réveil aux croissants + navettes. Pour ceux qui ont été soldats militaires pendant leur jeunesse, les navettes c'est comme le pain d'artilleur, ou le biscuit de marin, mais en pire. » Mais c'est typique, Monsieur, et ça peut se garder toute l'année « . Pour sûr !

Départ pour la grande régate « Le tour des îles ». C'est KOANTIC qui dirige le tout, enfin qui essaye, par le 77. La brise est au rendez-vous, visite de FANAN qui fait un bord avec nous et un brin de tchache sur la VHF. Le jaune porte chance : c'est MARITEO qui gagne, et avec des voiles torchons en plus ! Y a pas de justice ! Mais un certain Léon Z a voulu commenter la course, dans la rubrique « régates » du forum.

La table- bouées couronnes est remontée, les barbecues fonctionnent à fond, et les gosiers soigneusement humidifiés. Distribution des souvenirs Bénéteau aux petits nouveaux.

Beau papa et belle maman qui nous a rejoint sont complètement absolument aux anges !

Souhaitons à tous les voileux d'avoir la même pêche au même âge, ça fait plaisir à voir.

22 juillet. Peu de candidats pour voiler, ça sera tourisme pour tout le monde : inévitable visite à la bonne-mère, coup d'œil garanti ; un tour par le quartier Belzunce, kebab, et le Panier. Goûter dans une pâtisserie tunisienne : que du léger. « A Marseille monsieur, on fait le tour du monde rien qu'en une journée ! ». C'est le dernier jour, la météo est mauvaise pour le lendemain et il faudra partir dans la nuit. On peut pas se quitter comme ça ! Pizzéria pour tout le monde ! Au retour il me semblait bien que le Quai des Belges était rectiligne ? Tchache sur le ponton ou plutôt « jjjjache zur le bon bon bonton » jusqu'à point d'heure.

Épilogue. Les départs s'échelonnent dans la nuit. KOANTIC part en dernier. Le baston se lève vers dix heures, surfs à sept nœuds dans le golfe de Fos. Fin de cinquante deux jours de croisière. SMS des autres qui arrivent à bon port dans le gros temps. Olivier est aller réconforter Pierre André (TAFOLPA) qui finalement renonce à ses projets funestes. « C'était des bestioooles qu'avaient foutu le ch'niii dans l'échangeur, tu ouas ? »

La vie est belle, et c'est tant mieux ! A bientôt à Fos sur Mer ! Et à 2008 !

  Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007  Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007  Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007 Med2007  Med2007 Med2007 

Mise à jour le Vendredi, 21 Septembre 2007 14:38
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace