Identification

 
Home Les First30 en voyage 2014.10 Jean-Louis (Tiplouf) nous parle du Cap Vert

Traduction



Identification



2014.10 Jean-Louis (Tiplouf) nous parle du Cap Vert PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Emannuel - RATAFIA   
Lundi, 17 Novembre 2014 00:00

Nouvelle terre à l'horizon :  Les iles du Capo Verde.

Cailloux posés à 200 nautiques des cotes africaines, 6 jours de mer des Canaries.
Ce n'est plus l'Afrique, et pas encore le Brésil. Iles paisibles où le tourisme se développe avec des grandes chaines hôtelières.
Sur le bateau, rien à réparer. Etonnant non?
1ere escale Cap verdienne sur l'ile de Sal, mouillage de Palmeira, formalitées d'entrée sur le territoire, valables pour toutes les iles en échange de 500 Escoudos(ou 5 €) par bateau, à l'aéroport international.
Environ 10 kms, à faire en minibus ou en pickup dans la benne, présence obligatoire de tout l'équipage en fonction du préposé au service. Prévoir de faire les formalités tôt le matin, car lorsque les vols commencent, il n'y plus personne de disponible pour s'occuper des marins. (WIFI gratuit à l'aéroport). L'ile est presque plate et complètement désertique. L’eau douce est obtenue par désalinisation, il y a des fontaines municipales payantes où tout le monde fait la queue avec sa brouette (pour porter les bidons).
Le port de Palmeira n'accueille que des petits cargos ou des pécheurs, la plaisance est au mouillage protégé d'ailleurs, mais venté. Aucun service à attendre, mais la place est payante (7€ pour deux nuits). Un petit hôtel/ resto/ bar de nuit tenu par 2 français est très accueillant et la cuisinière est du cru, musique et dépaysement assuré.

Une matinée de mer plus au sud, l'ile de Boa Vista. Quasiment identique, le port de Sal Rei en plein agrandissement n'accueille que des épaves.
Attention il n'y a pas beaucoup de fond et le mouillage se fait au sud des hauts fonds. Il faut contourner l'ile de Sal Rei et remonter vers le port. Annexe motorisée obligatoire, le vent y est fort et porte vers le large, le port et la plage sont loin. Le fond est de bonne tenue.
Attention, il y a des hauts fond assez loin de la cote, il faut repérer les déferlantes.
Aéroport, chaines hôtelières, rue pavées, longues plages de sable blanc (comme sur les photos). La vie a l'air d'être agréable, plusieurs français sont installés, les Cap Verdiens sont paisibles. (Wifi et cyber café chez François ( Bar BOAVENTURA) sur le front de mer.

Prochaine étape Sao Nicolao.
Jean-Louis

 

 TIPLOUF 20141116 084844

Pour consulter via GoogleEarth sur votre ordinateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Mercredi, 05 Octobre 2016 09:04
 

Commentaires  

 
0 # Gérard - Nunky 11-11-2014 20:10
Bonne route les amis!
 
 
0 # Gérard - Nunky 13-11-2014 08:47
Bravo, on attend avec impatience récit et photos.
 
 
0 # Gérard - Nunky 17-11-2014 21:56
Bonne continuation et merci pour les nouvelles.
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace