Identification

 
Home Histoires Plus de 48 heures en course pour FANAN !

Traduction



Identification



Plus de 48 heures en course pour FANAN ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Webmaster   
Mardi, 08 Juin 2004 02:00

Plus de 48 heures en course pour FANAN !
par Alain (FANAN) - 08.06.2004

C'était une trés belle course, on s'est régalé.
148 milles sur le papier mais, renverse oblige et quasi toute la course au prés ... On a fait 270 milles + 50 de convoyage. Autant dire qu'on a bien dormi à l'arrivée.
Nous sommes arrivée la veille sous spi, un moment rare ...

Au départ il y avait 55 bateaux assez disparate, allant du Samourad au Sun Fast 43. Nous étions 22 dans notre classe, ce qui est sympa. Avec nous : First 310, Arcadia, First 32GTE, First 32 S, First 31.7, First 35S, Gib Sea 92, Gib Sea 31, Feeling 10.40, Sunshine, Gib Sea 96, Oceanis 350, quelques Attalia, Karaté, Sun Odyssé 33.

Vous noterez que c'était quand meme assez pointu !

 

 

 

Donc briefing 8 h 45. Sur la ligne 11 h. Départ au prés dans 22 noeuds, un ris dans la grand voile et tout le génois. On fait 25-30 milles pour descendre en rade nord de Marseille virer Frioul, avec un vent mollisant : 18 noeuds en début de rade, 10 noeuds en fond de rade nord et sortie en rade sud dans du 8-10 noeuds. On laisse l'ile de Riou à l'intérieur et on repique à la côte pour virer une tourelle en bais de Cassis, la Cassidaigne, dans un vent mourant.

La nuit tombe et la flotte est divisée en deux : Les gros loin devant et ... les autres !  Pétole molle, tous scotchés, on reste à terre toute la nuit pour faire environ ... 5 milles !!
Au lever du jour la flotte est restée au large... plutôt derrière.

On est les premiers à toucher du vent, du prés encore, et on passe significativement en tete de la flotte (je ne parle plus des gros, partis au loin). Le vent se ré-établit lentement, mollement à 6-8 noeuds. On pointe au prés-bon plein, les autres sont travers quelques spi s'ouvrent et on se fait remonter.

On arrive sur Porquerolle et on peut envoyer dans du 4-6 noeuds sur 3 milles en finissant de descendre dans la partie la plus est de l'ile. C'est le seul spi du trip. On remonte intérieur de l'ile est on est pointés 21 / 55 à une porte.

A ce moment, c'est du prés dans un rève de voile : Le Challenge Pommé croise une régate de gros gros sous spi (peut-etre la semaine de porquerolle ?), des Cata dans tous les sens, plus les nombreux bateaux farniente de ce week-end, ça faisait vraiment du monde en rade d'Hyère.
On remonte dans 15 noeuds de vent. Du prés encore. Depuis le début, on bagarre trés trés sérré avec un 260 Spirit, et plus généralement avec un Beepox 700, un First 310 et un First 375.
Avec le 260, c'était du délire !... Il était plus rapide mais on le reprennait depuis le départ sur des options. En fin de 2ème soirée, au niveau du Cap Sicié, ils se sont mis à nous marquer serré serré virant dés qu'on virait ... mais ils nous ont perdus pendant la nuit. C'était sympa !

Sur la tourelle de cassis vers 2 heures du matin, le Beepox me lofe, mais je ne veux pas aller trop prés (plus de batterie, plus de sondeur...) je laisse passer, on se croise à 2 metres, tout en devisant aimablement sur la localisation des secs ... ils sont ensuite partis se fourvoyer au large dans une molle.
Ensuite le vent est tombé à 8-10 noeuds. Riou, Maire, puis rade sud de marseille au lever du jour (ouf,... les coups de lampe dans les voiles, ça va un moment). Descente dans un vent toujours mollisant et on finit plantés 2 heures à la pointe du Frioul. Le plan d'eau : un miroir !
Et puis ça revient léger léger,... oscillant beaucoup, trés instable. On se fait avoir superbement par un brin de folie (Hé oui !...) qui passe à 100 m de nous, scotchés pendant prés d'1/4 d'heure dans un trou que rien n'indiquait, vraiment rien, pas une différence sur l'eau. Je les entends encore rigoler. Chapeau, mais les boules !
Fin de course entre les pétroliers dans le vent qui est remonté à 20-22 noeuds.
Là on s'est vraiment éclaté à 25-27° du vent à 5.1, 5.2 noeuds. J'ai enfin trouvé la manette que je cherchais depuis longtemps. Il y a d'ailleurs deux bateaux qui sont venus nous en reparler à l'arrivée ... Et ben oui,... c'est un First 30 !

Voilà, un "gros pied" dans une météo capricieuse, allant de pétole complète à 22 noeuds. Une régate sur plus d'une journée était une première pour nous, on a bien été servis. On finit 8ème sur 22 avec le sentiment d'avoir fait "honorable", juste une erreur de tactique sur le premier bord aprés le départ ou on a trop tiré au large, sinon, on a sans doute pris les bonnes options aprés. Les manoeuvres étaient bien rodées, les quarts à deux c'est sympas, et on a barré essentiellement à 3 !

J'espère maintenant que l'on fera aussi bien pour le Mauric !

 

 

Mise à jour le Mardi, 21 Août 2007 00:30
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace