Identification

 
Home Histoires MED 2013 - le compte rendu !

Traduction



Identification



MED 2013 - le compte rendu ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Webmaster   
Dimanche, 15 Septembre 2013 10:02

 MED 2013 : à l’abordage de NUNKY

(Les belles histoires de l’oncle Paul)

Sans-titre-10

  

Ah ! mon p’tit gars, tu connais pas le NUNKY ? C’est un sacré rafiot, tout trapu, bas sur l’eau, peint tout sombre que tu le vois pas la nuit… Le genre d’engin que tu fais des détours pour pas le croiser… Tiens ; je l’ai vu trois fois. A Mahon, ce trou à rats, il se cachait sous le nom de « Toutenfer ». Même les Anglais ils en avaient peur. Un autre jour c’est à Toulon. Il s’était maquillé en « Bismarck » On l’a canonné à coups de Pernod 45 (un sacré calibre), de Rosédanjou et même mitraillé à la Pizza-anchois-fromage ! S’est sauvé la nuit. Pas vu pas pris ! Son secret ? Pfff ! C’est connu : Ricard-menthe à bout portant. Au début tu te dis « c’est de la munition de fillette ». Et bien quand t’en as pris trois dans le blindage tu coules. Recta ! Bon, tu risques plus rien, vu qu’on a fini par l’avoir. A l’abordage. Attends, je vais te raconter.

  Sans-titre-9

« Ah ! mon p’tit gars, tu connais pas le NUNKY ? »

Alors figure toi qu’une belle espionne qu’on avait envoyé tout exprès avait fini par obtenir le renseignement suivant : NUNKY serait au mouillage de « Gracieuse » le 13 Juillet à midi. Comment elle a fait ? Mystère… En tout cas méfie-toi des femmes. C’est rien que des coquines (sauf  Maman, of course).   

 Sans-titre-8

« une belle espionne qu’on avait envoyée tout exprès »

Bref, on se retrouve tous un soir dans un estaminet du port pour décider de la stratégie du lendemain. Il y avait les capitaines de BARBAROSSA, KOANTIC, GRELOPO et VITO.  TIPLOUF et TODAISSO suivaient les évènements par télégraphe, vu qu’ils arrivaient à toute voile du Cap ou de Carpentras.

Sans-titre-7 

  « On se retrouve tous un soir dans un estaminet du port »

Tu sais, nous autres dans la marine on aime bien les décorations. Alors on en a profité pour donner au pacha de GRELOPO le « Tiki » d’honneur. Comme ça on est sûr qu’il reviendra à la prochaine bataille.  

 Sans-titre-6

« au pacha de GRELOPO le « Tiki » d’honneur »

Comment on s’y prendrait ? Tout simple (mais risqué) : se tenir bas sur l’eau au dessous de son Ricard-menthe ; s’approcher doucement au brisediesel et le prendre à l’abordage en le couvrant de petites munitions. Pizzafroide en rafale, Taboulé en container, grands moulinets de saucissonsec, bombes de Patédesanglier  et pour finir traitement chimique au Rosédeprovence. La veille chaque équipage fit sa revue d’armes. Sur chaque visage on pouvait lire l’inquiétude mais aussi la solide détermination face aux évènements, ce qui fait la force de notre glorieuse Marine Françouaise ! Retiens bien ça petit, ça te servira plus tard…  

 Sans-titre-5

« fit sa revue d’armes »

Le combat fut grandiose. Epique. Confus. Superbe ! Mais tu le trouveras dans ton livre d’école car notre grand Tor Hugo, celui de Water l’eau et de la bataille d’Herr Nanni. Le grand père à la barbe fleurie. Le pouet-pouet  éternel l’a raconté mieux que moi :

C’était au mouillage de Gracieuse en juillet à midi Nunky était là terrible, molosse massif sur sa chaîne Quand au loin  glisse Tiplouf  discret comme un pet De jeune vierge. A bord un ancien, quinze ans sans crédit Criant fort « sus à Nunky  j’lui rabats son clapet ! » A l’équipage : « Au vindorange, cul sec ! Et sans haine ! » « Au pâté ! Qu’il en crève ! Qu’il r’vienne pas d’si tôt ! » Arrive alors  petit matelot, féroce il tient couteau-fourchette L’œil  terrible, plein de courage il saute le bastingage Nunky vacille : à la pizzafroide on l’attaque, de Vito ! A lolive ; au saucissonsec ; au judorange , et hors d’âge ! Encore ? Du rosédeprovence j’en mets une lichette ! Des trucs comme ça, pour sûr, ça vous troue la cambuse… Todaïsso discrètement déboule d’un coup par l’arrière Dans la mélée, oublié, pas vu, il se grapine sur la féraille « S’cusez » dit-il « du combat j’ai pas la science infuse » « On va le finir : il vacille. Pour après j’ai ma cafetière Mais d’abord j’lui colle une rafale de taboulé à l’ail. »

Pour Nunky  une seule issue : grimper au grand mât
………………………………..Et prendre la photo
                                             Et voilà !§

                  

 

Sans-titre-4 

« féroce il tient couteau-fourchette »

                                                             

Sans-titre-3 

« Et voilà ! »

 

 Sans-titre-1

Canonnier après la prise de NUNKY
Croquis au crayon par Charles-Emile Duglan-outucé. Peintre de Marine.
Musée de la Marine. Toulon

 

 Sans-titre-2

« PARIS SPLATCH » du 14 Juillet 2013-09-03

 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 15 Septembre 2013 11:39
 

Commentaires  

 
+2 # Emannuel - RATAFIA 15-09-2013 12:05
Bravissimo l'Amiral ! Merci ! :-)
 
 
+2 # Alain - TREMAN'INIS 15-09-2013 13:59
L'est unique notre Amiral :lol:
 
 
0 # Philippe - OzOns 15-09-2013 20:10
:-) Si toutes les guerres pouvaient se conclure avec autant de poésie !
 
 
0 # Jean François - Kentan 16-09-2013 10:05
Bravissimo Amiral
Kenavo
 
 
0 # Gérard - Nunky 23-12-2013 23:17
Dans le feu des préparatifs de mon périple, je n'avais pas pris le temps de lire ce truculent résumé d'un weekend réussi, comme chaque fois que l'amiral se mêle d'organisation. Au fait et l'année prochaine on fait ça où? Gérard.NUNKY
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace