Identification

 
Home Histoires Les marins de Gibraltar

Traduction



Identification



Les marins de Gibraltar PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Emannuel - RATAFIA   
Mardi, 23 Décembre 2014 07:37

Bay-and-Rock-of-Gibraltar

 

Dernières nouvelles des papi en croisière

Chapitre 1 : Popaul et Virginie vont en bateau.
Faux départ le 6 décembre comme prévu : il fait un temps à ne pas mettre un First30 dehors. Alors un Feeling 46,5...
Un public nombreux d'admiratrices et de voisins de ponton secoue les mouchoirs ("putaing, cong, y z'y arriveront pas"). Pour de faux, puisqu'on ne part pas.
 Vrai départ le 8 décembre. Nous emmenons avec nous deux passagers : Mario et Chantal que nous devons déposer aux Baléares (Mario fera le n°4 à partir des Canaries)
Première escale au mouillage de Gien. Etude attentive de la météo : ça souffle fort du NW mais maniable. Zygrib donne 40 kN max, Windfinder aussi, Météo France annonce un coup de vent; On part demain.
Cap vers le cap San Sebastian pour descendre après vers Fornell.

Ils avaient tout prévu, les marins d'eau douce
Neptune je vais te leur en mettre du bain de mousse !
J'te commence à 40 neuneux
Et pourquoi pas 50, de neuneux
Et tiens, vlan ! un p'tit 60 neuneux
En quinze heures. En voiture !
Huit mètres de creux : bonne mesure !
J'te couche Vitamine
Z'oront bonne mine !
Dans la flotte, le barreur, jusqu'à la ceinture
Vaisselle en vrac, l'amiral itou : beuark !
Ah comme je voudrais que tous ils craquent !

Et bien non ! sous l'abri du cap la vie reprend, on panse nos blessures (surtout morales : se faire rouler par la météo à ce point il faut le faire). L'amiral est encore chez Raoul, Chantal aussi. finalement on est un peu déçus de ne faire que huit noeuds après les surf de fou à 13 kn (17,9 au GPS !) seule ombre au tableau : on ne va pas aux baléares mais à Barcelone.
Port olympique. Bon accueil. Merci à Paco qui nous a dégoté un voilier pour réparer en cette semaine de régates. Merci à Accastillage Diffusion qui se sont mis en quatre pour nous trouver rapidement un régulateur de panneaux solaires malgré le week-end et l'amiral qui "parle anglais". Bref tout va bien à bord et finalement plein les mirettes pour les bien portants. Parraît que c'est grandiose un machin pareil. L'amiral il n'est pas contre : il n'a vu que le fond du seau...
Note technique : dans un feeling 45.6 il y a 11 coffres. Et quand ils sont pleins d'eau et de provisions pour la traversée, il faut les sécher...

Après une telle traversée le reste c'est de la petite bière. Escale à Torretas de Mar, petit port plaisance et pêche super sympa en cette saison, on avait du mal à repartir. Escale à Gibraltar. Bof.. Mélange de Monaco, Andorre et Zone industrielle. Accueil quelconque côté Espagnol mais chalereux côté Anglais. Ils mettent du Nelson et du Trafalgar de partout. du coup on a baptisé la pompe à chiotte "Napoléon" : un coup pour Nelson, un coup pour Trafalgar. Non mais !

Départ demain à la marée (ça nous fait tout drôle "à la marée") pour Las Canarias.

L'Amiral

BONNES  FETES A TOUTES ET TOUS LES FADAS DU FIRST 30

 

 

Mise à jour le Mardi, 23 Décembre 2014 07:42
 

Commentaires  

 
0 # Gérard - Nunky 27-12-2014 19:52
Bonne route les gars!
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace