Identification

 
Home Histoires La transat retour de Nunky

Traduction



Identification



La transat retour de Nunky PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Emannuel - RATAFIA   
Dimanche, 10 Août 2014 18:09

Bonjour les amis, en nav j'espère !
Ci-joint un résumé de ma croisière depuis la Guadeloupe
A bientôt,
Gérard / Nunky

Guadeloupe -> Açores (4 juin, 4 juillet)
31 jours, 2500 milles. Longue étape, réputée plus délicate que la transat aller. On peut y trouver tout type de temps.
L'année 2013 a été tragique puisque 2 bateaux ont disparus corps et biens. Il semble que cette année aussi il y ait eu un drame. J'ai eu plus de chance. Quelques jours au départ un peu rudes puis une quinzaine peu ou pas ventée. Nunky immobilisé durant plusieurs demi-journées. Réveillé le matin en pensant être dans un mouillage calme. Je suis monté jusqu'à 30° de latitude pour enfin trouver du vent d'ouest me poussant vers l'Europe. C'est d'ailleurs ce à quoi je m'attendais d'après tout ce que j'avais lu ou entendu sur les pontons. Traversée agréable. 3 jours seulement de moteur sur les 5 possibles en fonction de ma réserve de GO. Pas d'incident notable. Le régulateur d'allure a fonctionné parfaitement après sa remise en état laborieuse à Pointe à Pitre. Il a gagné définitivement sa place à bord.

acores first30 nunky1

Açores
Première île atteinte : Flores,. Avec Corvo à quelques milles, elles sont les plus à l'ouest de l'archipel. Celui-ci a une excellente réputation auprès des navigateurs mais sans doute aussi des touristes. Flores est magnifique, sauvage, fleurie. Peu peuplée, pas d'industrie, peu de circulation automobile. C'est un paradis pour les randonneurs. Escale ensuite de quelques jours à Faial et Sao Miguel. Toujours le même ressenti : Population accueillante mais réservée, laborieuse mais paisible. Un art de vivre dans une ambiance que seuls les plus 60 ans ont connus en France quand elle était plus rurale qu'urbaine.

acores first30 nunky2

Açores - Gibraltar (27 juillet, 7 août)
1000 milles. Premiers jours avec de l'est qui je subis en remontant vers le nord. Qu'importe le nord justement qui souffle habituellement dans cette zone me remettra tôt ou tard sur ma route, Une semaine avec lui, 10 15 kts, au largue, que demander de mieux ! Ca va quand même se gâter à l'approche du cap Sao Vicente. Le vent a forci, 25 30 kts, et les fonds remontant vite la mer devient forte. La proximité des navires dans les rails en rajoute pour que je passe 36h difficiles. Dernier jour au moteur car le vent est tombé. Avec de nombreux porte-containeurs et pétroliers, la veille, même de jour, doit être attentive,. Aucun de ces géants n'a été dangereux et je voyais qu'ils faisaient route pour ne pas passer trop près. A une vingtaine de milles de l'entrée du détroit un courant favorable se fait sentir. 3 kts, très appréciable. Il m'accompagnera jusqu'à l'Alinéa, ou je ferai escale. Cela marque aussi la fin de mon tour en Atlantique commencé ici en novembre dernier. Que des bons souvenirs de lieux ou de rencontres. Avec des navigateurs bien sûr, mais aussi avec des habitants ou des promeneurs sur les quais qui rêvent de partir un jour,... Le voyage n'est pas terminé, Il reste encore 700NM pour arriver à FOS. La Méditerranée, même en été, peut réserver des surprises. Ce parcours se fera à proximité de la côte espagole et des îles Baléares. Parages que je fréquente souvent. Nunky sera préparé au mieux, comme pour les précédentes étapes qui ne permettaient d'escales techniques.

A bientôt, et bonnes navigations à tous,

Gérard

 

Mise à jour le Mercredi, 13 Août 2014 09:19
 

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire

Bannière

Réseaux sociaux

Share on Myspace